• DE
  • FR
  • EN
  • ES

Histoire

Là où se trouvait autrefois le "Romanische Café", le Café Roman, qui était le lieu de rendez-vous du monde littéraire, s'était étendue après la guerre  "la tâche de la honte sur la carte de visite de Berlin", comme l'avait formulé un journal local. "Je suis, moi aussi, passé assez souvent devant" se rappelait Karl Heinz Pepper, "cela m'irritait comme tous les autres Berlinois". C'est ainsi qu'il décida finalement d'apporter son concours, et il réussit effectivement à convaincre par son projet non seulement les propriétaires des différentes parcelles mais aussi une série d'investisseurs.

La construction d'Europa-Center conformément aux plans du Professeur Helmut Hentrich et de Monsieur Hubert Petschnigg, ingénieur diplômé, a commencé en 1963. L'équipe d'architectes a été conseillée sur le plan artistique par le Professeur Egon Eiermann qui avait terminé en 1961 la construction de la nouvelle église du Souvenir Kaiser-Wilhelm-Gedächntniskirche. Et le 2 avril 1965, on avait déjà érigé le grand complexe de verre et d'aluminium de 103 mètres de haut, qui fut inauguré par le bourgmestre de Berlin, Monsieur Willy Brandt (SPD).

Jusqu'en 1979, l' Europa-Center disposait même de sa propre patinoire artificielle. Pour des raisons de coût et de rentabilité, Europa-Center a dû écarter cette solution dans la deuxième phase de transformation et de modernisation. C'est la terrasse du Café Tiffany et la fontaine  Lotusbrunnen qui occupent aujourd'hui cet emplacement.

Europa-Center englobe environ 80.000 m². Il comprend un centre commercial qui est composé de 70 boutiques ou magasins, de nombreux restaurants, une banque, le cabaret "Die Stachelschweine", la tour de bureaux dénommée Office-Tower, qui offre 13.000 m² de surface de bureaux sur 21 étages et l' Hotel Palace avec son célèbre restaurant "First Floor", ainsi qu'un  parking de 1.100 places directement attenant. Ce sont entre 25.000 et 40.000 personnes qui fréquentent chaque jour Europa-Center.

Karl-Heinz Pepper qui est le maître d'ouvrage d' Europa-Center est décédé en octobre 2003. Jusqu'à sa mort, il a continué de donner de nouvelles impulsions au bâtiment, classé entre temps monument historique, grâce à  de nombreuses modernisations, transformations et extensions. Son fils, Christian Pepper, est resté fidèle à cette conception.